Qu'est-ce que l'innovation dans la religion

Publié le par Skander

Bismilleh arrahmane arrahime, au nom d'allah le miséricordieux avec les êtres humains dans la vie et avec les croyants le jour du jugement :

Je présente dans ce texte une traduction d’un texte tire du livre « Al I’Itisam (ou al i3tisam) » ce qui signifie « le fait de s’accrocher solidement » comme dans le verset « accrochez-vous solidement à la voie d’Allah et ne vous séparez/dispersez pas ». Ce livre référence a été écrit par un éminent savant, l’imam A’chatibi, dont la valeur n’est pas très connue parmi les gens car ses écrits sont trop complexes et destinés aux savants, mais il est reconnu par tous les savants de la sounna comme étant l’un des plus grands savants des fondements de la jurisprudence, ainsi tout étudiant voulant atteindre les sommets de la connaissance en fondements de la jurisprudence (oussoul al fiqh) doit obligatoirement passer par les livres de cet imam mais pour cela il lui faut avoir un bagage assez conséquent en langue arabe et doit avoir déjà approché cette discipline à travers d’autres livres plus simples. Ce livre «  Al i’itisam » est un traité contre l’innovation dans la religion, il commence par expliquer ce que veulent dire les savants par ce mot « innovation ou bid3a » ensuite il distingue entre l’innovation dans les choses de la vie et l’innovation dans la religion, il dit alors :

« Dans la langue, innovation veut dire inventer quelque chose qui n’a pas d’exemple la précédant, comme dans le verset de Al-Baqara 117 Allah est l’innovateur des cieux et de la terre», c'est-à-dire qui les a crées sans exemple les précédant », et aussi le verset de Al-ahkaf 9 Allah ordonne à son prophète de dire aux gens qu’il n’est pas une innovation en termes de prophétie, ce qui veut dire qu’il n’est pas le premier prophète qu’Allah envoie aux hommes, en effet, ils ont cru aux prophètes précédant pourquoi trouvent-ils si étrange qu’Allah en envoie un autre ?

L’auteur continue en disant que le mot bid3a (innovation) a ainsi été utilisé par les savants pour parler d’une action qui n’a pas de preuve dans la religion, qui est un sens plus restreint que son sens originel.

Il cite alors les deux définitions données par les savants sur le sens du mot bid3a (innovation) dans le cadre de la religion : « une voie dans la religion inventée qui diffère de la voie légale, suivie en vue d’atteindre les mêmes objectifs que ceux visés par les voies légales. » et dans la deuxième définition « une voie dans la religion inventée qui diffère de la voie légale, suivie en vue d’adorer Allah de manière supérieure à l’habituel ».

Ensuite dans l’explication de l’expression « qui diffère de la voie légale » il dit : Cela veut dire que cette vois ressemble en l’apparence à la voie légale mais diffère de celle là en réalité, elle lui est en fait contraire sous des angles différents :

  • Comme par exemple, mettre des conditions comme le jeûne debout sans s’asseoir ou en plein soleil sans se mettre à l’ombre, et le fait de se consacrer exclusivement à la prière (sans avoir une vie sociale, et travailler), ou encore le fait de se priver de types d’habits ou de nourriture sans raison légale.
  • Un autre exemple est de suivre des manières et des postures particulières, comme le thikr (lecture de textes qui glorifient Allah) en groupe et en chœurs, ou encore comme le fait de faire du jour de la naissance du prophère SAAWS un jour de fête.
  • Se fixer des horaires particuliers pour des actes d’adoration données sans que cela ne soit décrit dans la religion (coran et sounna), comme par exemple le fait de jeûner particulièrement le jour du milieu du mois de chaâbane ou de faire la prière pendant sa nuit particulièrement.

L’auteur précise aussi que le fait de délaisser des choses de manière spécifique peut aussi être une innovation si cela est fait en vue d’adorer Allah, par contre si cela est fait parceque cette chose est nuisible ou parcequ’elle ne plaît pas, cela ne fait plus partie de la religion et se transforme en un comportement humain normal. Mais une personne peut délaisser quelque chose en vue d’adorer Allah si elle voit que cette chose peut la mener à commettre un pêcher et cela est le comportement des pieux.

Je m’arrête ici, il y’a encore beaucoup de choses intéressantes dans le livre mais j’ai essayé de présenter les choses principales, pour éclaircir un petit peu les choses quant à la définition du mot innovation ou bid3a qu’on entend malheureusement trop souvent, non pas parce que les gens ramène tout à l’innovation mais plutôt parce que nous nous sommes trop éloigné de notre religion, d’ailleurs l’imam raconte dans l’introduction du livre comment il a fait face aux gens qui refusaient de revenir à la sounna et s’accrochaient aux traditions de leurs ancêtres même si ces traditions contenaient beaucoup d’innovations et il cita une parole d’Abi Addardaa « si le prophète SAAWS vous voyait (il était décédé à ce moment là) il ne reconnaîtrait rien de vos pratiques de la religion sauf la prière » , Al awza3i a dit « qu’aurait-il dit aujourd’hui » , et issa ibn yunis a dit « qu’aurait dit al awza3i aujourd’hui »

Et nous aujourd’hui, nous avons plus besoin de nous poser cette question que ces savants.

 W'asselemou alykom wa rahmatou Allah wa baraketouh

Publié dans Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article